ARTHROSE DU GENOU :
CAUSES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENTS

Qu'est-ce que l'arthrose ?

L’arthrose est une maladie articulaire qui évolue lentement et qui mène à la destruction du cartilage (réduction de son épaisseur et apparition de fissures). Cette pathologie est très fréquente et peut toucher toutes les articulations (genou, épaule, hanche…).

L’arthrose du genou, aussi appelée gonarthrose, est l’une des arthroses les plus fréquentes. Son incidence est estimée à 240 pour 100 000 habitants.

La dégénération du cartilage articulaire peut survenir de manière :
  • prématurée en cas d’accident ou traumatisme (fracture, ablation d’un ménisque, jeu anormal après rupture du ligament croisé, infection, inflammation rhumatismale polyarthrite rhumatismale, …)
  • et/ou naturelle avec le vieillissement (dégénérescence)
Le cartilage est un amortisseur qui absorbe les contraintes et le poids. La disparition du cartilage à l’intérieur du genou ne permet plus cet amortissement. Cela entraine l’usure de l’os, comme le montre les radiographies successives (ci-dessous) à des stades évolutifs.
Chirurgie genou
Avec le temps, cette maladie articulaire peut devenir un réel handicap pour les patients et être source, dans certains cas, de déformations importantes.
Chirurgie genou

Personnes à risque de l'arthrose du genou

Symptômes de l'arthrose du genou

Les principaux signes cliniques de l’arthrose du genou sont :

Un examen radiologique debout sera systématiquement demandé par le médecin pour confirmer le diagnostic. L’IRM ou le scanner pourront déceler un début d’atteinte du cartilage, mais ces examens, qui sont réalisés couchés sans le poids du patient, sont inutiles dans le cadre de l’arthrose évoluée où les radiographies standards en charge sont plus démonstratives.

Traitements pour l'arthrose du genou

Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle contre l’arthrose. En revanche, il est possible de soulager les douleurs provoquées par l’arthrose grâce aux solutions suivantes :

C’est probablement le traitement le plus efficace pour apaiser la douleur en cas de début d’arthrose et de surcharge pondérale (surpoids). Outre le régime, la pratique sportive douce pour l’articulation, sans porter son poids, comme la natation ou le vélo peut être bénéfique.    

Pour conserver la souplesse et la stabilité de l’articulation, des séances de rééducation chez le kinésithérapeute sont généralement recommandées.

Le port d’une genouillère ou d’une attelle articulée peut être utile pour soulager l’articulation car elles offrent une impression d’un meilleur positionnement du genou.

Les semelles orthopédiques permettent aussi de soulager la pression sur la partie douloureuse ou de rectifier un défaut de posture du pied, en particulier en cas de déformation (genou arquée en varus, ou genou en X en valgus) .

Enfin, la canne permet également d’apaiser l’articulation du genou lorsqu’elle est tenue dans la main du côté opposé au genou atteint, en réduisant la charge sur le genou atteint.

Seuls les traitements symptomatiques existent : anti-inflammatoires,  antalgiques ou infiltrations (injections de corticoïdes, d’acide hyaluronique ou de plasma riche en plaquettes (PRP)). Ces derniers permettent de soulager la douleur et/ ou de réduire l’inflammation, mais ils n’empêchent pas l’évolution de la maladie.

Lorsque les traitements médicaux, l’amaigrissement et la rééducation ne suffisent plus à soulager la douleur ou qu’un handicap trop important s’installe, le médecin peut proposer une intervention chirurgicale, en allant du moins agressif au plus agressif :

L’arthroscopie lavage consiste à enlever tous les débris présents dans l’articulation car ils sont sources d’inflammation chronique du genou (comme les fragments de cartilage qui se sont ou qui vont se détacher ou les fragments de ménisques cassés). Cela est réservé à l’arthrose peu évoluée (débutante) en cas d’échec ou d’insuffisance des moyens non chirurgicaux vus plus haut.

Cette intervention est réservée aux patients de moins de 55 ans qui souffrent d’une usure focalisée ou d’une déformation de l’articulation, comme des jambes arquées (genu varum) ou en “X”  (genu valgum). L’objectif de l’opération est de modifier l’axe du membre afin de réaligner le membre inférieur pour faire passer l’axe du poids sur une zone non usée du genou. Autrement dit, le but est de rééquilibrer les diverses pressions effectuées sur le genou. L’ostéotomie consiste à sectionner le tibia et enlever ou rajouter un coin osseux, puis fixer l’os par une plaque avec des vis. La marche est souvent différée de 45 jours.

genou varum genou valgum
En rouge : l’axe du poids
ostéotomie du genou
Ostéotomie

La prothèse peut être totale ou partielle et est implantée par le bais d’une intervention chirurgicale. Le but de la prothèse est de redonner une articulation non-douloureuse (indolore) et une mobilité compatible avec la plupart des situations rencontrées dans la vie courante. La durée de vie d’une prothèse totale est supérieure à 15 ans. La prothèse partielle dure quant à elle en moyenne plus de 10 ans.

Il s’agit d’une intervention dite « radicale » car la prothèse supprime les surfaces articulaires préalablement détruites par l’arthrose ou par d’autres maladies (polyarthrite rhumatoïde, séquelles de traumatologie, nécrose…) et les remplace par des implants métalliques.

Prothèse de genou

Votre genou vous fait mal ?
Consultez le Pr Gilbert Versier

ACTUALITÉS

Articles qui peuvent aussi
vous intéresser

Spécialités orthopédiques

L’arthrose de l’épaule, aussi appelée omarthrose, est une usure progressive du cartilage sur les deux faces de l’articulation...

Arthrose de la hanche

L’arthrose de hanche est une maladie articulaire dégénérative très fréquente correspondant à la disparition du cartilage de...

Ligamentoplastie du LCA

La ligamentoplastie du LCA est une opération mini invasive qui permet de...

Spécialités orthopédiques

Toujours traumatique, la rupture du LCA provoque des douleurs vives dans le genou...