Arthrose de la hanche : causes, symptômes, diagnostic et traitements

Qu’est-ce que l’arthrose de la hanche ?

L’arthrose de la hanche (ou coxarthrose) est une maladie articulaire dégénérative très fréquente correspondant à la disparition du cartilage de l’articulation coxo-fémorale, articulation qui relie le bassin au fémur. L’arthrose peut également toucher les articulations du genou et de l’épaule.

Elle peut être :

  • Primaire (ou primitive), c’est-à-dire sans cause favorisante franche. Autrement dit, son apparition n’est pas due à une prédisposition ou une maladie. L’arthrose primitive de la hanche survient en règle générale après 60 ans, plus fréquemment chez l’homme.
  • Secondaire, c’est-à-dire suite à une malformation, un traumatisme ou une maladie. Ce type d’arthrose est plus grave et évolue plus rapidement que la coxarthrose primitive car elle est associée à des anomalies morphologiques de la hanche (ex : dysplasie de la hanche, séquelle de fracture avec déformation de l’extrémité supérieure du fémur ou du cotyle, luxation congénitale…).

Les facteurs de risque de l'arthrose de hanche

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition de l’arthrose primitive de la hanche comme :

  • le surpoids ou l’obésité
  • l’âge (plus fréquent après 60 ans)
  • une surcharge sur les articulations par le port fréquent de charges lourdes
  • le sexe (les hommes sont les plus touchés).
  • des antécédents familiaux d’arthrose

L’arthrose secondaire de la hanche peut quant à elle être favorisée par des :

  • anomalies anatomiques (ex: luxation congénitale de la hanche…)
  • atteintes osseuses (ex: antécédent de fracture de la hanche)
  • séquelles de luxation traumatique (nécrose de la tête fémorale par ischémie)
  • maladies métaboliques, inflammatoires ou infectieuses
  • nécrose de la tête du fémur (corticothérapie, tabagisme, alcoolisme, accident de plongée…)

Il est à noter que certains sports pratiqués intensivement (football, rugby, judo, …) et certaines professions physiques (agriculteurs, ouvriers du bâtiment, …) peuvent provoquer une usure prématurée des articulations.

Symptômes de l'arthrose de hanche

L’arthrose de la hanche entraine :

  • une perte de souplesse (raideur) notamment le matin au lever
  • et surtout des douleurs progressives, de type mécanique (lors de l’utilisation du membre).

Ces douleurs déclenchées par le mouvement sont le plus souvent localisées au niveau du pli de l’aine (irradiant vers l’avant ou l’intérieur de la cuisse), ou au niveau de la fesse (irradiant vers le derrière la cuisse).

Les douleurs provoquées par l’arthrose de la hanche peuvent gêner la marche, la montée et descente des escaliers ainsi que de nombreux autres gestes du quotidien comme enfiler des chaussettes, se couper les ongles du pied, ramasser un objet à terre ou sortir d’une voiture. À un stade avancé, l’arthrose de la hanche devient invalidante. Se tenir debout devient de plus en plus douloureux et une boiterie peut s’installer. Dans ce cas, le port d’une canne devient nécessaire pour se déplacer.

L’enraidissement de la hanche peut aussi donner des douleurs au genou ou sur la colonne lombaire (lombalgies).

Comment détecter une arthrose de hanche ?

La radiographie des hanches est le principal examen pour confirmer la présence d’une arthrose de hanche (coxarthrose), surtout par le pincement de l’articulation qui correspond à la disparition du cartilage (cf. images radiologiques), et met en contact les extrémités osseuses (tête fémorale et cotyle). Cet examen va également permettre de préciser l’origine de l’arthrose, primitive ou secondaire.

Arthrose de la hanche

Traitements pour soulager la douleur d’une arthrose de hanche

Il n’existe pas de traitement médical capable de guérir l’arthrose de la hanche. En revanche, il existe des solutions et traitements pour ralentir l’évolution de la maladie et soulager la douleur comme :

  • La perte de poids (si nécessaire) car bio-mécaniquement le poids est x3 sur la hanche lors de la marche, x4 lors de la course
  • La pratique d’une activité sportive adaptée plutôt en décharge (vélo, natation…)
  • L’utilisation d’une canne
  • Des séances de rééducation ou de balnéothérapie avec le kinésithérapeute
  • Des antalgiques ou anti-inflammatoires utiles lors des poussées douloureuses
  • Des infiltrations de corticoïdes, d’acide hyaluronique ou de « PRP » (Plasma Riche en Plaquettes) dans l’articulation

Lorsque ces traitements et solutions ne suffisent plus à soulager la douleur, il est possible de recourir à des traitements chirurgicaux :

  • La chirurgie correctrice (ostéotomie du cotyle, butée cotyloïdienne, ostéotomie de hanche…) pour corriger les défauts des os responsables d’une morphologie anormale. Ce type de chirurgie reste rare et est réservée aux personnes de moins de 40 ans.
  • La pose d’une prothèse totale de hanche, plus fréquemment pratiqué, pour remplacer l’articulation de la hanche (cf. ci-dessous)
prothèse totale de hanche
Prothèse totale de hanche

Votre hanche vous fait mal ?
Consultez le Pr Gilbert Versier

ACTUALITÉS

Articles qui peuvent aussi
vous intéresser

Spécialités orthopédiques

L’arthrose de l’épaule, aussi appelée omarthrose, est une usure progressive du cartilage sur les deux faces de l’articulation...

Arthrose du genou

L’arthrose est une maladie articulaire qui évolue lentement et qui mène à...

Ligamentoplastie du LCA

La ligamentoplastie du LCA est une opération mini invasive qui permet de...

Spécialités orthopédiques

Toujours traumatique, la rupture du LCA provoque des douleurs vives dans le genou...